La tombe

Moyenne : (1 vote)
Bookmark and Share

« Tel que je l’ai entendu du Prophète, la tombe est certainement la première des stations dans le monde prochain ! Si une personne est libérée de là, il lui sera plus facile d’être libérée des autres à venir. S’il ne réussit pas à se libérer de là, les autres à venir seront encore plus dures ! ».(Hadith rapporté par Uthman)

La mort est un aspect important de la religion musulmane, et nous mourrons tous un jour, c’est inéluctable. Dieu rappelle dans le Coran à l’homme son statut fragile et sa destinée irrévocable, une fois qu’il a goûté à la mort. Mais la mort n'est pas l'unique station qui sépare l'être humain du jugement dernier. En effet, avant de comparaitre le jour du Jugement Dernier devant son créateur, l'homme doit d'abord passer par un état « transitoire » d'existence qui est symbolisé par la Tombe. Ce stade intermédiaire entre la vie terrestre « Hayate a-Dounia » et la vie dernière « Hayate al-Akhira » est appelé le monde des tombes, en arabe « Hayate al-Barzakh » .

La vie d'un homme, selon la religion musulmane, est séparée en 4 grandes parties distinctes :

  • La vie à l'intérieure du ventre de la mère

  • La vie sur Terre

  • La Tombe

  • La Vie Dernière, qui peut soit être le Paradis ou l'Enfer.

Le jour et l’heure de notre mort est décrétée par Dieu. L’Ange de la mort se présente alors et sépare notre âme de notre corps. Nous restons conscients et nous voyons et nous entendons mais il ne nous est plus possible d’agir et nous n’avons plus le choix du bien et du mal.

Nous assistons donc à nos funérailles et voyons la tombe qui se referme sur nous. Nous entendons ce que disent nos proches, nous pouvons leur répondre mais ni les humains ni les djinns (génies, êtres qui nous sont invisibles et qui vivent dans un monde parallèle au nôtre) ne peuvent nous entendre.

C'est à partir de ce moment que commence le rituel des « 3 questions ». En fait, le but l'interrogatoire auquel est soumise l'âme du défunt et de lui faire comprendre que désormais il ne maîtrise plus son destin, que ce dont il a voué sa vie terrestre déterminera désormais ce qui va lui arriver dorénavant.

A ces 3 questions, nul ne peut mentir, car c'est l'âme seule qui répond, et l'âme interrogée n'a plus alors la même forme de conscience individuelle que celle qu'elle eut quand elle résidait encore dans le corps. Elle a acquis un état bien supérieur à l'état humain.

Les 3 questions sont les suivantes :

  • Quel est ton Dieu ?

  • Quelle est ta religion ?

  • Quel est ton prophète ?

De nos réponses ou absence de réponse dépends la suite des événements. Pour résumer, un bon musulman qui aura fait de très bonnes choses en évitant les péchés, verra ses bonnes actions le protéger du châtiment de la tombe. Par contre un hypocrite qui n’aura fait que de mauvaises choses expiera déjà en partie ses péchés dans la tombe. La notion de temps sera également plus ou moins élastique en fonction de nos mérites, séjour très court pour les bienfaisants, très long pour les malfaisants.

Paroles de Muhammad (PBSL) à propos des 2 Anges :

« A peine le mort est-il déposé dans sa tombe, et que parmi ses proches certains n'ont pas encore quitté la tombe du défunt, que les Anges Nakir et Monkir se présentent, afin de le faire asseoir et de lui poser la question suivante : "Que penses-tu de Muhammad ?".

Le croyant, répondra : "J'atteste qu'il est le dernier messager de Dieu et le sceau des Prophètes. Les Anges lui répondent alors : "Regarde la place qui t'étais destinée en Enfer, Allah te l'a remplacée par une demeure au Paradis. Le croyant peut donc ainsi voir sa récompense et le châtiment auquel il a échappé.

Un non-musulman ou un hypocrite, répondra par contre : "Je ne sais pas, je pense ce que pensaient les autres !". Alors les Anges lui rétorquent : "Tu n'as rien appris de ta vie ici-bas, tu n'as pas lu le Livre de Dieu". Ensuite, les 2 anges frappent la tête du défunt avec de lourdes barres de fer, qui ont pour effet de lui exploser le crâne. Ce dernier se recompose à chaque fois, mais la douleur provoquée par les coups des 2 Anges font hurler de douleur le mécréant, qui est entendu par tous ceux qui peuplent les alentours, exceptés les Djinns et les Humains. Ensuite, la tombe se resserre au point que ses côtes s'entrecroisent, et divers châtiments lui sont ensuite infligés, suivants les diverses mauvaises actions qu'il aura commises durant sa vie ».(Hadith rapporté par Al Boukhari)

S’il ne nous est plus possible de faire le bien après la mort, il est possible de bénéficier d’un bien que quelqu’un ferait pour nous :Invocation à Dieu d’un musulman en faveur du mort, rattrapage du Hajj (pèlerinage à la Mecque), de jours de jeûne, distribution de richesses en notre nom, prières dans une mosquée que nous avons construite, distribution de biens et de services dans une institution charitable que nous avons fondée et dont nous avons assuré la pérennité ..

Ce monde des morts, le Barzakh, est également précaire, il se termine également à la fin des temps lorsque Dieu décrète la résurrection dans une nouvelle création qui commence par le Jour du Jugement dernier.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>