histoire du prophète Yunus

Moyenne : (1 vote)
Bookmark and Share

Jonas (PBSL) est un prophète de Dieu identifié dans le Coran tout comme dans la Bible. Au contraire de Noé, les fouilles archéologiques contemporaines confirment l’existence de ce personnage ainsi que le lieu où il vécut.

Par son histoire à la fois tragique et au dénouement heureux, le croyant apprend que même un prophète ne peut pas échapper au décret Divin, et que la soumission totale à la volonté Divine, la patience et le repentir restent les meilleurs alliés pour s’assurer le salut éternel.

Yunus (PBSL), le fils de Matta (Amittaï) Jonas (PBSL), est un prophète d'origine israélite, né 15 siècles avant Muhammad (PBSL) dont le nom Arabe est Yunus ou Dhû-n-Nûn : l'homme à la baleine. Allah Taala l’a envoyé à un village appelé Ninouat (Ninive), d’après le Hadith du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam), lorsqu’il rencontra un garçon appelé Addas et lui dit « de quel pays es-tu Addas?. Il répondit : deNinouat. Le Prophète dit alors : du pays de l’homme vertueux Yunus fils de Matta. Addas dit : Et d’où est-ce que tu connais Yunus fils de Matta ?. Le Prophète répondit : C’est mon frère, il était prophète et je suis prophète ».

Ninouat était un village riche habité par plus de cent mille habitants, ces derniers adoraient des idoles, ils étaient rebelles et débauchés. Allah a chargé Yunus de les appeler à Lui, cet appel est sous-entendu, puisque quiconque a été guidé par Allah vers le droit chemin est responsable de l’appel des gens qui l’entourent.

Yunus (‘alayhi Salam) quitta le village

Yunus (‘alayhi Salam) appela les gens du village, ils refusèrent de répondre à son appel, Allah Taala lui a révélé de les prévenir que Son châtiment allait s’abattre sur eux dans les trois jours qui suivaient et lui a ordonné de rester avec eux. Yunus leur transmit le message mais ils s’obstinèrent dans leur refus. Alors il se mit en colère, et décida de quitter le village même si Allah ne le lui avait pas ordonné.

Allah Tala dit : « Et Dū’n-Nūn (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N’allions pas l’éprouver… ». Saydouna Yunus pensait qu’Allah n’allait pas le blâmer alors qu’il était pieux et les villageois étaient impies. Dans le hadith rapporté par At-Tirmidi, Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dit : « Celui qui insulte son frère par son péché, risque de le voir abandonner son péché, et de le faire lui-même ». sauf si l’intention est de guider l’autre vers la bonne voie, sinon, si l’intention est de se moquer, il est impératif de ne pas faire de reproches.

Les signes de châtiment et la peur des villageois

Une brume noire s’empara du village, les gens la virent et dirent : « voilà ce que nous a promis Yunus, voilà ce qui est arrivé au peuple de Lot et de Saleh. » C’est pour cette raison que Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam), se rappelant cet épisode à chaque fois qu’il voyait des changements de climat, disait « Ô Allah épargne-nous » et il invoquait Le Seigneur.

Puis les villageois commencèrent à se repentir et à attester qu’il n’y a de Dieu que Lui, la brume se dissipa et tout le village retrouva sa quiétude. Mais Yunus irrité, était déjà parti.

Yunus et l’énorme baleine

Le Prophète Yunus atteignit un rivage d'où un boutre s'apprêtait à partir. Il a demandé à voyager avec les autres passagers du bateau et fut accepté à bord par le capitaine. Durant la traversée, le bateau fut soudainement pris dans une violente tempête, due à la colère divine suscitée par la désobéissance du prophète à Dieu.

Les marins, se trouvèrent subitement pris de panique et assumèrent alors la décision de sacrifier un homme à bord, confortés dans leur croyance que cela calmerait la fureur du Dieu Poséidon. Conformément à leur tradition superstitieuse, ils optèrent pour un tirage au sort qui désigna ainsi le malheureux Jonas (PBSL) qui sera jeté à la mer.

La tradition prophétique rapporte que les marins se mirent à tirer au hasard une première, deuxième puis une troisième fois, et qu’à chaque fois Jonas (PBSL) fût désigné par le sort. Ce dernier finit par convaincre les marins de le jeter à la mer, afin de calmer la colère divine.

Après plusieurs hésitations dues au fait que les hommes à bord le considéraient comme un homme sage et pieux, les marins finirent tout de même par prendre la décision de le sacrifier.

Une fois jeté par dessus bord, Jonas (PBSL) fut alors avalé vivant par un énorme poisson (dans le Coran, il est fait mention d'un poisson « Hûth’ », mais il est fort probable qu’il s’agisse d’une baleine comme le signale la tradition biblique). Allah Taala dit:« Quand il s’enfuit vers le bateau comble, Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer]. Le poisson l’avala alors qu’il était blâmable ». (Sourate 37:140-142).

L’invocation exaucée

Le Prophète demeura dans l'estomac du poisson durant des jours et des nuits tandis que le poisson continuait sa tranquille traversée. Enveloppé dans l'obscurité totale à l'intérieur de l'estomac du poisson, le Prophète Yunus (‘alayhi Salam) y restera à prier et implorer Dieu de lui donner une deuxième chance.

Allah Taala dit : « …Puis il fit, dans les ténèbres, l’appel que voici: Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi! J’ai été vraiment du nombre des injustes. Nous l’exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants. ». (Sourate 21: 87-88)

Aussitôt après que le poisson ait atteint le rivage, il rejeta le Prophète Yunus sur le sable. Le Prophète souffrait de graves brûlures au corps dues aux sécrétions contenues dans l'estomac du poisson. Allah Taala fit alors pousser un arbre dont les feuilles servirent de remède aux brûlures, et dont les fruits permirent au Prophète Yunus de reconstituer des forces.

Le retour du prophète Yunus (‘alayhi Salam)

Peu après, le Prophète Yunus retrouva la santé et il fut ordonné de retourner à Naynava. A son retour à Naynava, quelle fut sa surprise de voir les peuples abandonner les idoles et n'adorer qu'Un Dieu Unique: Allah. Ils réservèrent au Prophète Yunus un accueil chaleureux et le Prophète passa le restant de sa vie à prêcher parmi eux.

Le prophète Jonas dans le Coran

Le prophète Jonas (PBSL) est cité de nombreuses fois dans le Coran, il possède même une sourate à son nom, en l’occurrence la sourate 10, comme pour les prophètes Joseph et Abraham ou Muhammad (PBSE).

Si les récits coraniques et bibliques s'accordent sur la majorité de l'histoire, le Coran ne précise pas le nom de la ville que Jonas (PBSL) finit par convertir à la religion du Dieu Unique. Pour la Bible, il s'agirait de Ninive de nouveau, mais ni le Coran, ni la tradition n'ont mentionné explicitement le nom de la ville convertie. Cependant le Coran affirme que le nombre des habitants de cette cité convertie dépasserait les 100 000 hommes.

La morale de l'histoire de Jonas

La morale du récit de Jonas (PBSL) est double :

1- Tout d'abord, Jonas (PBSL) est puni pour sa désobéissance envers Dieu, et s'il ne s'était pas repenti de sa faute, il aurait péri pour désobéissance à l'ordre divin : le musulman doit donc se soumettre à Dieu, sans chercher à fuir les obligations qui lui incombent.

2- Jonas (PBSL) implore le pardon divin pour son erreur, et Dieu dans toute sa grandeur finit par le lui accorder : on peut donc en déduire qu'il ne faut jamais désespérer de la miséricorde divine, même quand tout semble perdu d’avance.

3- Pour chaque faute que nous commettons, nous devons nous tourner vers Dieu et implorer son pardon avant que n'arrive l'inéducable.

4- Le poisson de Jonas (PBSL) joue un rôle fort symbolique de sauveur, de celui qui permet de faire la jonction entre l'ancien Jonas, prophète cerné par le doute et rongé par l'angoisse et l'homme « rénové » intérieurement que recrache le poisson après une certaine période de méditation à l'intérieur du ventre obscur du mammifère, comme pour symboliser ici une nouvelle naissance.

Sources :
Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir
Amrkhaled.net

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>